La grève du port d’Owendo handicape l’activité des laboratoires dans l’acquisition des réactifs pour le VIH/Sida

Partager l'article
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs tonnes des réactifs pour des examens en faveur des malades du VIH/Sida sont bloquées au Port d’Owendo à Libreville, en raison de la grève des agents des douanes gabonaises engagée depuis lundi dernier, apprend-on dans la presse locale.

Selon le Nouveau Gabon, l’alerte a été donnée par des organisations de la société civile engagées dans les questions de santé réunies autour du Global Fund Advocacy Network.

Le blocage de ces réactifs qui interviennent dans l’évaluation des traitements suivis par les patients ainsi que l’évolution du taux de CD4 de ces derniers, constitue un sérieux handicap tant pour les laboratoires que pour les personnes vivant avec le VIH dans le pays.

Ils permettent également selon les experts, de réaliser les  bilans de la charge virale et de génotipage.

D’après des experts en santé cités par la presse locale, ces différents examens sont effectués par le Centre universitaire des sciences de la santé d’Owendo.

Il y a quelques jours, une pénurie d’antirétroviraux avait déjà menacé le Gabon. Les autorités avaient alors bénéficié du secours de la RDC en urgence, pour approvisionner les malades, suite aux retards intervenus dans la livraison des produits commandés par les autorités en Inde.

RAMA

Les commentaires Facebook