Olam Palm Gabon : Les exportations d’huile et corps gras en plein essor

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec la production d’huile de palme brute, la filière huile et corps gras, qui a connu une production en hausse de 18% en 2018, a vu ses exportations passer de 540 tonnes en 2017, à 15993 tonnes en 2018 soit plus de 2861,6% d’augmentation. Une envolée significative.

Avec l’arrivée de l’outil de production et l’approvisionnement régulier de l’usine en huile de palme brute, la production d’huile et corps gras  consolide et  améliore ses performances en 2018. Ainsi, si la production a connu une hausse de 18%, et que les ventes locales ont elles, augmenté de plus de 96%, les exportations réalisent la meilleure performance de cette filière.

Si l’on s’en tient aux chiffres fournis par la direction générale de l’économie et de la Politique fiscale (DGEPF),  grâce au dynamisme d’Olam Palm Gabon, cette filière qui a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 21,7 milliards de francs CFA, continue d’impressionner. Les exportations d’huile et corps gras ont augmenté de plus de 2861,6% pour se situer à 15993 tonnes contre à peine 540 tonnes en 2017. Cette situation  a  permis au géant singapourien de faire passer sa production d’huile comme étant  une mine d’or. 

C’est donc une véritable performance pour ce secteur. Elle montre au fil des ans qu’il faudra réellement compté sur son apport pour la diversification de l’économie et vouloir augmenter sa production d’huile  d’ici 2022. Par ailleurs, malgré une baisse de 40% des effectifs de la filière en 2017, et est également un créateur d’emplois à fort potentiel l’impact d’Olam reste évidemment non négligeable au regard des performances économiques enregistrées au cours des années écoulées.

Nancy (Stagiaire)

Les commentaires Facebook