Dialogue avec les institutions : Nkoghe Bekale et membres du CESE en conclave

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans la poursuite du dialogue avec les institutions, Julien Nkoghe Bekale, le premier ministre, chef du gouvernement, a présidé ce mardi 14 mai, une rencontre entre le gouvernement et les membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE).  

A l’instar des échanges avec les parlementaires de la majorité à l’Assemblée nationale, la rencontre de mardi 14 mai courant avec René Ndemezo’o Obiang, le président du CESE et les conseillers de la République, a essentiellement portée sur les réformes multisectorielles, les mesures prioritaires et le dialogue permanent.

« Mon gouvernement entend entretenir avec cette institution constitutionnelle une relation privilégiée, permanente et dynamique, en vue de tirer le meilleur avantage possible de ses avis, conseils et de toutes ses propositions utiles et constructives contribuant à l’amélioration continue de notre gouvernance, dans l’intérêt supérieur de la nation et au profit du bien-être des populations », a déclaré le Premier ministre.

Au cours de cette session extraordinaire du CESE, et s’exprimant pour les ministères de la Fonction publique et des Travaux publics ainsi que le ministre de la Formation professionnelle, les membres du gouvernement ont tour à tour, « parlé le langage de la vérité » et présentés les dossiers prioritaires de leurs départements respectifs, notamment sur la situation économique du pays, point sur les mesures prioritaires, réforme de la bourse, gratuité des frais d’accouchement, question des retraites, infrastructures routières.

Vue des participants à la rencontre.

Tout en saluant le gouvernement pour sa communication et les échanges avec les membres de son institution, le président du CESE a reconnu le caractère indispensable des réformes initiées depuis 2017 dans le cadre du Plan de relance de l’économie et de celles annoncées dans la déclaration de politique générale du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale.

René Ndemezo’o, président du CESE intervenant lors des échanges

Par ailleurs, dans le but de renforcer la mise en œuvre de ces réformes structurelles, des recommandations ont été énoncées par le CESE. « Elles seront examinées avec beaucoup d’attention et d’intérêt. Mon gouvernement ne sera pas condescendant. Il travaillera dans l’humilité et dans la considération des autres institutions », a indiqué le Premier ministre.

De futures rencontres du gouvernement avec les institutions, notamment celles avec le Conseil national de la démocratie (CND) sont annoncées pour ce vendredi 17 mai, le Sénat et le patronat.

Daisy

Les commentaires Facebook