Site de Mindoubé 1, les squatteurs éconduits

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’issue du Conseil d’administration de la Caisse de dépôts et de consignations du jeudi 9 mai 2019 a son siège, une délégation de ladite institution s’est rendue dans le 5ème arrondissement de la commune de Libreville, à Mindoubé, précisément. Objectif, dresser un état des lieux à la suite de l’opération de déguerpissement effectué il y a un mois environ.  Un ultimatum aux squatters a été lancé  dans l’optique que ces derniers quittent les terrains où doivent démarrer sous peu, la construction de plus de 300 logements.

« Après le Conseil d’administration de ce matin avec les administrateurs de la CDC qui sont les représentants des 12 administrations publiques, nous sommes venus vérifier que le terrain a bien été libéré par ces occupants illégitimes afin de pouvoir préparer le lancement des travaux. Cette parcelle est réservée pour le projet Oyis de construction des 320 logements », a affirmé le responsable juridique de la CDC, Mbanda Eucher Sidnei

Pour rappel, la CDC est propriétaire de cette parcelle de terrain d’une superficie de 142 941 mètres carrés au quartier Mindoubé 1, « objet du titre foncier N°21081 de la parcelle N°20 sections AP du plan cadastral de Libreville ».

Elle a été acquise en 2013 pour la somme de 3,3 milliards de Francs CFA.

Les parcelles ont été occupées de façon illégale, durant des années, par de nombreux squatters qui y ont érigé des habitations et commerces au mépris de la loi.

Nancy

Les commentaires Facebook