Tronçon pk12-pk105, l’Etat rompt le contrat

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est le 15 mai courant que le ministre de l’équipement, des infrastructures et des travaux publics, Arnaud Calixte Engadji Alandji  a annoncé que le contrat relatif à la passation de marché signé entre l’État gabonais et la société adjudicataire China State Construction pour la construction du tronçon pk12-pk105 sur la nationale N1  prend fin pour non-respect de l’engagement.

Mené par le ministre de l’équipement, des infrastructures et des travaux publics Arnaud Calixte Engadji Alandji,  la rencontre avait pour objectif de résilier le contrat qui n’a, de l’avis du membre du gouvernement, nullement été honoré par la société adjudicataire China State Construction face aux travaux de construction du tronçon  pk12-pk105

 « L’accord disait que la société chinoise  devait préfinancer à hauteur de 50 milliards de FCFA les travaux  et ensuite l’Etat devait contracter  un emprunt  pour finir les travaux ; mais nous avons beaucoup de mal à amener notre partenaire chinois à respecter leur part d’engament. Donc nous avons reçu des instructions très précises de monsieur le premier ministre chef du gouvernement et  nous sommes en négociation pour résilier ce contrat », a justifié M. Engandji Alandji.

Le ministre des TP a révélé avoir négocié avec d’autre partenaires, qui officiellement  ont lancé très rapidement les travaux sur cet axe, devenu depuis des années un calvaire pour les usagers. Nancy

Les commentaires Facebook